العربية |   Français | English

500 universitaires et intellectuels de 76 pays participent à la conférence de la Ligue islamique mondiale.

La conférence de la Ligue islamique mondiale à Mina souligne la nécessité d’améliorer les mécanismes du discours  religieux.

Le Grand Mufti: Le Royaume est le meilleur modèle d’approche de tolérance et de modération islamique.

Le Grand Mufti, dans son allocution générale  établit le concept de miséricorde et de  largesse dans l'Islam

Dr. Alissa : Le comportement qui a trait à la miséricorde et à la largesse est proportionnel à leur mise en pratique.

Le Secrétaire général de la Ligue : La  largesse est un grand fondement de base de l’Islam que certains ont conditionné au point de restreindre la vie des gens.

Le directeur de l’Université du Saint Coran au Soudan appelle à la création d’une société fraternelle pour promouvoir les valeurs d’altruisme et d’empathie envers ceux qui souffrent.

La conférence de Mina appelle à la création d'une matière pour la promotion et la diffusion des valeurs islamiques comprenant  les institutions d’enseignement et d’éducation.

Mina:

Les participants à la conférence sur "La notion de miséricorde et de largesse dans l'Islam" organisée par la Ligue islamique mondiale à Mina ont exprimé leurs plus vifs remerciements au Serviteur des Deux Saintes Mosquées, le Roi Salman bin Abdulaziz et le Prince héritier Son Altesse Royale Mohammed bin Salman bin Abdulaziz pour les services rendus à la Oumma et à ses grandes causes, aux Deux Saintes Mosquées ainsi qu’à leurs visiteurs. Ils ont loué les services extraordinaires fournis aux pèlerins par tous les secteurs gouvernementaux, qui ont permis de placer les invités du Miséricordieux dans un climat de sécurité, de foi, de sérénité et de confort.

Ces recommandations  sont issues de la conférence à laquelle ont assisté près 500 savants  et intellectuels représentant 76 pays dans le monde. Dans ces dernières, la conférence a souligné la nécessité de développer et d’améliorer les mécanismes, les méthodes et les moyens du discours religieux ; tout en préservant  les fondements qui font l’identité musulmane en s’adaptant aux évolutions et aux contextes, en restant  ferme et fidèle aux  bases pour pourvoir  résoudre les problèmes des sociétés contemporaines.

 La conférence a appelé à l'adoption d’une matière traitant des valeurs islamiques et des dénominateurs communs humains dans le milieu académique notamment dans les universités arabes et islamiques. Les participants ont mis en avant la nécessité  d'encourager la recherche et les études qui établissent le principe de la miséricorde et de la largesse dans l'Islam, en soulignant son importance, en déterminant sa signification pour bien la présenter et la diffuser. Ils ont également mentionné que la miséricorde et la largesse sont les deux aspects les plus influents de la jurisprudence islamique et c’est pour cette raison que son système moral se différencie de tout autre système de valeurs.

Les participants ont déclaré que l'Islam, avec sa grande et globale miséricorde, son expérience culturelle unique, est en parfaite harmonie en tout temps et  tout espace, coexiste et coopère avec tout le monde; l’Histoire en témoigne parfaitement, et ce contrairement aux calomnies et aux allégations attribuées à tort à l'Islam et aux musulmans. Ils ont aussi recommandé de mettre en évidence les aspects de la miséricorde et de la largesse dans l'Islam, en faisant face à tous ceux qui désolent les gens dans leur religion et dans leur vie en répandant la haine et l’animosité.

La Conférence a tenu à souligner la nécessité de préciser que certaines des manifestations de chaos et de désordre qui provoquent la cruauté et la violence dans certains pays musulmans ne reflètent en aucun cas son véritable héritage et sa longue histoire culturelle. Ils ont appelé tous les types de médias à produire et à diffuser des programmes de qualité visant à promouvoir la valeur de la miséricorde dans l’Islam et à la mettre en valeur. Ils ont également appelé les savants à produire un contenu médiatique sur les valeurs de la miséricorde et la largesse dans l'Islam pour inciter  à une vraie mise en pratique dans le comportement de tout à chacun.

La conférence, inaugurée par Son Excellence le Secrétaire général de la Ligue islamique mondiale, le cheikh Mohammed bin Abdulkarim Alissa, a débuté par l’allocution de Son Eminence le Grand Mufti du Royaume, président du Conseil suprême des  savants et de la recherche scientifique, cheikh Dr. Abdulaziz bin Abdullah Al-Cheikh qui a déclaré que l'Islam a été choisi par Allah pour être le dernier message de toutes les religions révélées, le  plus complet, le plus bienfaisant,  le plus miséricordieux et le plus tolérant qui offre le plus de largesse ; Dieu Tout-Puissant a fait de cette foi une religion pour l'humanité toute entière jusqu'au jour de la résurrection, il l'a rendue adaptable en tout lieu et tout temps ; pour quelque  environnement, pays ou continent que ce soit .

 Son Eminence le Mufti a continué en expliquant que parmi les caractéristiques de cette religion,  il y a le fait qu’elle est adaptable en tout temps et tout lieu et qu’elle a été acceptée  par les gens à travers les siècles, tout comme il y a le fait que ce soit est une religion de miséricorde, d'aisance et de pardon. Le Prophète (paix sur lui) l'a décrite comme la religion de la miséricorde et a interdit à quiconque toute forme d’exagération.

Le Mufti a déclaré que la différence de coutumes et d'environnements a aussi un impact, sur la décision des juristes, car chaque juriste se doit de prendre en considération des modes de vie des gens dans lesquels ils évoluent ; il émet donc la fatwa en conséquence, tant que la décision ne contredit pas un texte du Coran ou de la Sunna et n'invalide pas un jugement en jurisprudence. C’est bien ce qui prouve la facilité et la largesse de l’Islam. Cela ne peut échapper à toute personne impartiale qui analyse sur  la loi islamique, ses dispositions, ses principes et ses décisions.

Le Mufti a déclaré que l’une des manifestations de la miséricorde et de la largesse de l’Islam est le bon traitement  « des gens du Livre » qui ont choisi de rester vivre sur  certaines terres des musulmans ou ceux qui ont conclu un pacte avec eux, Ils vivaient en toute sécurité et vivaient leur quotidien paisiblement ; L'Islam a protégé leur sang, leur argent et leur honneur. Le Royaume est un modèle de facilité et d’attitude de modération islamique et qui plus est, est  la Qibla de tous les musulmans, mais aussi pour les non-musulmans qui entrent dans le pays en sécurité pour mener leurs affaires en toute protection et tranquillité.

Le Mufti a apprécié les efforts de cette conférence bénie pour obtenir des résultats positifs et constructifs. Il a également remercié Son Excellence le Secrétaire général de la Ligue islamique mondiale, le D. Mohammed bin Abdulkarim Alissa, ainsi que tous les employés des départements et bureaux de la Ligue, ainsi que les participants à cette conférence parmi  les savants, les universitaires et les chercheurs pour leurs travaux, leurs précieuses participations et leurs contributions qui ont eu un impact très positif sur les thèmes de la conférence et ses divers sujets.  

Ensuite, le Secrétaire général de la Ligue islamique mondiale a prononcé son discours et a accueilli au nom de la Ligue les savants et intellectuels. Il a précisé que le comportement qui a trait à la miséricorde et à la largesse est proportionnel à leur mise en pratique, elles sont des caractéristique fondamentales et des valeurs prépondérantes dans l’Islam alors que certains l’ont faussement conditionné, par ignorance, extrémisme et l’ont déformée au point de tomber dans l’illicite.

 Les thèmes des sessions de la conférence se sont poursuivis, puis ont été suivis par le discours du Directeur de l’Université du Saint Coran au Soudan, D. Ahmed Said Salman, qui a déclaré qu’il convient à cette occasion d’exprimer au Royaume et à la Ligue islamique mondiale, notre reconnaissance, accompagnée de nos meilleurs vœux de succès pour le Serviteur  des Deux Saintes Mosquées et à SAR Mohammed Bin Salman ; au peuple saoudien qui font énormément pour les invités du Miséricordieux afin qu'ils puissent accomplir les rites en toute aisance, tout comme il ont exprimé leur reconnaissance au Secrétaire général de la Ligue pour tous les services rendus.

Il a poursuivi en déclarant : "Nous voyons cette Ligue aux quatre coins du monde, ce grand travail ne vient pas d’efforts vains mais plutôt de raisons bien précises. La première est la sincérité envers Allah, la seconde est sa vision clairvoyante ainsi que celle de ses employés pour réaliser ses objectifs et ses ambitions, la troisième est l'approche scientifique de la planification, la quatrième est la volonté et la confiance en Dieu Tout-puissant, enfin la cinquième le souci de mener à bien leur mission.

Le directeur de l’Université du Saint Coran a appelé à la création d’une société basée sur la miséricorde et la fraternité dont le fondement est de répandre et de promouvoir la valeur de la miséricorde au sein de la société et de venir en aide aux personnes éprouvées et nécessiteuses.

Le Professeur Haroon Al-Rashid Ayoub, Doyen de la Faculté de théologie de l’Université islamique internationale d’Islamabad, a déclaré : «L’idée de la conférence est que la miséricorde et la charité sont les bases de l’Islam pour tous les peuples ;  Allah a décrété que  l'envoi du Prophète (paix sur lui) est une miséricorde, pour les univers, et non  seulement pour les musulmans, Il ordonne aux croyants d’être justes et d’être bienveillant envers ceux qui ne leur ont pas juré inimitié envers leur religion et ne les ont pas été chassés de leurs foyers, car Allah aime les  personnes équitables».

Il a conclu en exprimant ses remerciements au Royaume pour les efforts considérables qu’il fournit ainsi qu’à la Ligue islamique mondiale sous la direction de Son Excellence le cheikh Mohammed Bin Abdulkarim Alissa.  En précisant que la République islamique du Pakistan en général et l’Université islamique internationale d’Islamabad en particulier bénéficient de leurs nobles efforts.  

Le Dr Mohamed Belhassan, chef du département des études islamiques à l'Université «Ibn Tufail », au Maroc, a déclaré que lorsque la lumière de l'Islam a brillé, l'ère de la miséricorde a été révélée; le temps de la compassion a libéré l'humanité du joug de la cruauté et de la dureté.

 Il a souligné que celui qui se penche sur les deux sources authentiques de l'Islam (le Coran et la Sunna), sur les sources de la législation en général, sur l'histoire de la Oumma, sur son idéologie, sa culture, sa littérature et ses traditions, verra aisément que la miséricorde est omniprésente et prépondérante dans la civilisation et de la pensée islamique.

 Le Dr Belhassan a conclu son propos en soulignant que le choix de la Ligue islamique mondiale comme titre de la conférence du Hajj le thème de la miséricorde et de la considération dans l'Islam était un excellent choix. C’est le sujet actuel  qui, avec la volonté de Dieu Tout-Puissant, résoudra nombre de  problèmes et démontrera que la miséricorde de l’Islam englobe  tout le monde quelque soient les races et couleurs