العربية   Français  English

Ligue Islamique Mondiale

Secrétariat Général

Direction Générale des Congrès et des Organisations

Communiqué final du quinzième Congrès de Makkah

 "La culture islamique... originalité et modernisme"

Organisé par la Ligue Islamique Mondiale  dans la Sainte Ville de Makkah

du 4 au 6/12/1435  (28-30/9/2014)

Au Nom d'ALLAH Le Tout-Miséricordieux, Le Très-Miséricordieux

 Louange à ALLAH. Que les prières et la paix soient sur le dernierde Sesenvoyés ainsi que sur sa famille, ses compagnons et l'ensemble de ceux qui le suivent.

 Avec l'Aide d'ALLAH et Son Soutien les travaux du quinzième congrès de la Sainte Ville de Makkah organisé par la Ligue Islamique Mondiale sous le titre "la culture islamique…originalité et modernisme" se sont achevés sous la noble tutelle du Serviteur des Deux Saintes Mosquées le Roi Abdoullah ibn AbdoulAziz Al Saoud (qu'ALLAH le protège), et ce, après deux jours de débats, du 4 au 6/12/1435 (28-30/9/2014).

 La cérémonie d'ouverture du congrès fût présidée par son Altesse Royale le Prince Mich'al ibn AbdouLLAH ibn AbdoulAziz Al Saoud, Gouverneur de la province de Makkah. Son Altesse souhaita la bienvenue à l'ensemble des invités de la Ligue et transmis les remerciements du Serviteur des Deux Saintes Mosquées envers celle-ciainsi qu'au Président de son Haut Conseil et à son Secrétaire Général pour les grands efforts qu'ils fournirent afind'inculquer à la communauté musulmane ses différentesobligations vis-à-vis de sa religion, de ses nombreusesnations et desdiverses causesqui fontson quotidien.Les remerciements du Serviteur des Deux Saintes Mosquées inclurentégalementla luttemenée par la Liguepour réfuter les ambiguïtés et les idées fausses soulevées à l'encontre de l'Islam, de sa civilisation, de ses grandes figures, de ses symboles sacrésainsi que sa dénonciation de toutes formes de terrorisme, d'extrémisme et d'excès.

 A travers son discours, le Serviteur des Deux Saintes Mosquéesinsista surle fait suivant: le respect des exigences de notre temps ne doit en aucun casempiéter sur l'attachement aux fondements de notre culture que sontla langue arabe, les valeurs islamiques, la fierté du patrimoine dont nous avons hérités, l'attention qu'il est impératif de lui accorder et samise en application dans notre quotidien.

 Le Grand Moufti d'Arabie Saoudite et Président du Haut Conseil de la Ligue le Cheikh AbdoulAziz ibn Abdoullah Al Cheikh pris ensuite la parole pour mettre l'accent sur l'importance du fait que la culture soit représentative des fondements de l'Islam, en soit issue et y corresponde. Il loua ensuite le dévouement avec lequel la Ligue s'attache à étudier les sujets islamiques importants.

 Suite à cette intervention, son Excellence le Secrétaire Général de la Ligue le Docteur Abdoullah ibn AbdoulMohsin At-Turky pris la parole pour souhaiter la bienvenue à l'ensemble des participants puis souligna le fait que l'éloignement des musulmans de leur religion et la mauvaise compréhension qu'en ont certains d'entre eux- chose dont profitèrent les ennemis de l'Islam -ainsi que la division et l'instabilité dont souffre le monde musulman aujourd'hui firent le nid de trois grands fléaux: le sectarisme abject, le fanatisme étroit à l'effet destructeur et le terrorisme. Son Excellence rappela ensuite les recommandations que le Serviteur des Deux Serviteurs émis en de multiples occasions afin d'éradiquer ces calamités tout en soulignant le devoir des savants et des intellectuels quant au renforcement de la culture islamique authentique au sein de la communauté et à l'affrontement de la culture étrangère et extrémiste.

 

Vint ensuite le tour du Docteur Abdoullah Boukhalkhal, Directeur de l'Université Amir AbdoulQadir de sciences islamiques d'Algérie, qui se chargea de présenter l'intervention des participants au congrès et qui expliqua que la réalité de la communauté musulmane aujourd'hui n'est que le résultat de son ignorance de l'héritage sur lequel la culture islamique des origines fût fondée, dont les règles  furent définies par notre Prophète (paix sur lui) et à la lumière de laquelle cheminèrent les vertueux ancêtres de notre communauté.

 

Au cours des débats, les participantsn'eurent de cesse delouer l'allocution du Serviteur des deux Saintes Mosquées le Roi Abdoullah ibn AbdoulAziz ibn Saoud qu'ils considérèrent comme l'un des principaux documents du congrès. Ils ne manquèrent pas de rappeler les efforts du Royaume d'Arabie Saoudite et de ses sages dirigeants afin de réunifier la communauté musulmane, revivifier son esprit de solidarité, l'éloigner de tous type de sectarisme et atténuer les crises dont elle est victime. Ils appelèrent ensuite les pays musulmans à suivre l'exemple de l'Arabie Saoudite dans l'attention qu'elle accorde à l'Islam, au niveau de la croyancecomme à celui de la législation, à appliquer ses lois et à s'ouvrir aux autres peuples et communautés d'une manière qui n'enfreint pas Le Livre d'ALLAH ni la Voie de Son Envoyé (paix sur lui). Ils appelèrent également les dirigeants et l'ensemble de la communauté musulmane à une véritable coopération pour faire face au terrorisme, à l'extrémisme et au fanatisme en profitant de la riche expérience du Royaume dans ce domaine.

 

Les participants au congrès insistèrent ensuite sur les points suivants:

 - Le terme "culture" dans son sens le plus large englobe les croyances, les lois, la morale, les connaissances, les modèles, les traditions, les aptitudes et les comportements. Elle est la force d'impulsion de l'édification civilisationnelle et de la créativité à tous les niveaux de l'activité humaine, et ce, en fonction des programmes qui tendent à élever la conscience de l'homme, à purifier son âme, à affuter ses compétences et à orienter son énergie et ses aptitudes vers ce qui profite au développement et au progrès.

 - La culture islamique prend sa source dans Le Saint Qour'an et l'immaculée Sounnah du Prophète (paix sur lui). Elle régit la société selon ce qui assure le bonheur du musulman dans la vie présente et dans l'au-delà, répond aux besoins du corps et de l'âme et procure un équilibre entre le droitde l'individu et l'intérêt de la société.

 

- La culture islamique a un impact considérable sur la vie des peuples musulmans en termes d'augmentation de foi, de renforcement de leur relation avec leur Seigneur et du raffermissement des nobles usages, et ce, en conformité avec les enseignements de la religion pure qui tendent à réaliser la dignité de l'homme, la tolérance et la justice.

 

- La culture islamique se distingue par sa créativité en ce qui concerne les affaires mondaines, et ce, dans le cadre des règles religieuses et des valeurs morales de la civilisation islamique qui reflètent l'identité de la communauté et les spécificités qu'elle a su conserver malgré laprofondeur des mutations etles différences de circonstances.

 

- La culture islamique est de source divine, humaine dans ses objectifs, à aspiration mondiale, dépassant toutes frontières et s'étendant à la totalité des peuples ayant accepté l'Islam. Ces peuples se mélangèrent alors et se marièrent les uns des autres selon sa droite guidée. Ceci donna naissance à une culture riche et profonde capable de s'ouvrir aux autres cultures, d'établir les ponts d'une coexistence et d'une coopération visant à réaliser la paix mondiale et de profiter des réalisations de la civilisation moderne d'une manière profitable à l'homme.

 

- La faiblesse et l'impuissance dont est victime la communauté musulmane à notre époque ne sont pas représentatives de son passé civilisationnel. En effet, elle fit preuve de réussite, tout au long de son histoire, au niveau de ses réalisations civilisationnelles et de son ouverture positive aux autres cultures. Une ouverture dont elle profita et dontces dernièresprofitèrent également. Ceci en fit le fer de lance de la culture humaine et participa à l'élévation de l'homme selon une méthodologie de réforme générale. Elle est donc aujourd'hui capable de profiter des réalisations scientifiques humaines et de les traduire dans les faits à travers le développement des sociétés et des pays musulmans en respect des enseignements de l'Islam.

- Les différences entre les êtres humains sont de nature à engendrer un esprit decompétitiondans l'accomplissement du bien et la construction de notre monde. Ceci ne les changeraen source de puissance, de richesse et de complémentarité que si tous ceux qui y participent veillent à respecter les principesd'une compétition loyale et se débarrassent de tout individualisme, esprit impérialiste et prétention de supériorité raciale. ALLAH Tout-Puissant dit:

 

"Si ALLAH avait voulu, certes Il aurait fait de vous tous une seule communauté. Mais Il veut vous éprouver en ce qu'Il vous donne. Concurrencez donc dans les bonnes œuvres. C'est vers ALLAH qu'est votre retour à tous; alors Il vous informera de ce en quoi vous divergiez."

(Sourate de la Table Servie, Verset 48)

 - Le dialogue interculturel est un impératif humain pour tous ceux qui souhaitentinstaurer des rapports effectifs entre les peuples de notreplanète, à coopérer pour la protection les principes de vérité et de justice, à concrétiser une véritable tolérance, à renforcer l'esprit de coexistence pacifique et à résoudre les problèmes à l'origine des guerres et des oppositions.

 

- Il est nécessaire d'insister sur le fait que l'Islam et innocent de toute culture de violence, de terrorisme et d'extrémisme qui n'est autre que le résultat de l'ignorance que certains ont de cette noble religion ainsi que de l'éloignement de ses lois et de ses grandes valeurs porteuses de modération et d'équilibre.

 

- La dénonciation des pseudos académiciens lors de leurs attaques et de leurs mensonges à l'encontre de l'Islam par lesquels ils tentent de désorienter la jeunesse. De même, la mise en évidence du haut rang des sciences religieuses et des grands savants tout comme l'importance de retourner à eux quant aux divers évènements contemporains.

  Recommandations

Premièrement: Le renforcement de la culture islamique dans le quotidiens des musulmans.

 Les participants au congrès appelèrent les fondations islamiques et culturelles à accorder une attentiontoute particulière aux recommandations suivantes:

 ·         Renforcer la prise de conscience par les masses musulmanes de l'extrême importance d'appliquer l'Islam authentique dans leur quotidien, et ce, par obéissance à ALLAH (Le Très-Haut); préserver l'identité musulmane; afficher fièrement son appartenance à l'Islam dans son sens le plus total; mettre l'accent sur l'effet positif qu'il a sur la consolidation des nobles valeurs spirituelles et morales ainsi que sur la protection de la dignité de l'homme. ALLAH (Exalté soit-Il) dit:

 

" Certes, Nous avons honoré les fils d'Adam. Nous les avons transportés sur terre et sur mer, leur avons attribué de bonnes choses comme nourriture et Nous les avons nettement préférés à plusieurs de Nos créatures." (Sourate du Voyage Nocturne, Verset 70)

 

·         Inculquer aux jeunes la culture islamique authentique à laquelle étaientattachés les pieux ancêtres de la communauté musulmane; les protéger des idées extrémistes, des cultures partisanes, du sectarisme destructeur et de tout ce qui est de nature à faire la promotion du fanatisme, du terrorisme et du libertinage. Ceci, car la communauté musulmane est une communauté de droiture telqu'ALLAH (Tout-Puissant) le dit dans Son Livre Saint:

 

"Et aussi Nous avons fait de vous une communauté de justes pour que vous soyez témoins sur les gens, comme le Messager sera témoin sur vous."

(Sourate de la Vache, Verset 143)

·         Présenter la civilisation islamique et ses réalisations scientifiques, éducatives et culturelles ainsi que son influence positive sur les autres civilisations;  mettre en avant les concepts et valeurs islamiques devenus indispensables à cetteépoqueoù règne le modèle d'existence matérialiste et exposer leur effet sur la réforme des mœurs et la libération de l'homme du joug de l'idolâtrie, des chimères et de l'ignorance; venir au secours des sociétés afin de les délivrer du retard intellectuel, de l'effritement social et du manque de savoir.

 

·         Clarifier la position de l'Islam au sujet des grandes questions de notre temps ainsi que ses diverses sciences et innovations; étudier les différents systèmes sociaux, politiques et économiques contemporains avecl'objectif de les réformer à la lumière de l'Islam.

 

·         Elaborer des sciences humaines et sociales au sein de la communauté selon une méthodologie islamique consciente puis les épurer de toute trace laissée par les cultures importées et les courants matérialistes opposés à l'Islam; retourner aux multiples recherches et études relatives à la culture islamique dans les universités et les mettre à jour tout en considérant la réalité du monde musulman et les défis auxquels la communauté doit faire face.

 

·         Accorder une attention particulière à la propagation de la langue arabe en sa qualité decadre général de la culture islamique; ouvrir un plus grand nombre d'instituts et d'établissements chargés d'enseigner ses différentes sciences; encourager la traduction depuis et vers la langue arabe; œuvrer à ce qu'elle soit adoptée comme langue officielle des pays musulmans; la choisir en tant que langue d'enseignement des sciences théoriques et appliquées et pousser à l'utiliser dans les domaines de la programmation informatique et des nouvelles technologies.

 

·         Distribuer les traductions des sens des Versets Du Saint Qour'an en différentes langues aux musulmans et aux non-musulmans tout en les mettant en garde contre les traductions erronées; encourager la traduction des contenus culturels à travers les livres, sur internet et dans les médias audiovisuels en différentes langues.

 

·         Préparer un cursus global de culture islamique et inviter la Ligue des Universités Islamiques à participer à son élaboration, son enseignement et sa traduction dans les langues vivantes afin de contribuer à la propagation d'une culture dont les objectifset les aboutissements concordent avec les fondements de l'Islam.

 

·         Accorder des bourses d'études aux enfants musulmans; ouvrir des instituts et des écoles afin de les protéger par le biais d'une croyance correcte et d'une noble conduite, de hausser le niveau de la culture islamique, de renforcer l'appartenance à l'Islam entre les musulmans et d'éradiquer les effets négatifs laissés par les cultures importées qui tentent de dénaturer l'identité musulmane.

 

·         Concevoir une stratégie globale en ce qui concerne la culture islamique à laquelle adhèrerait l'ensemble de la communauté et publier une encyclopédie des fondements de la culture islamique, de ses objectifs et de ses défis. Encyclopédie pour la publication de laquelle une élite de savants et de chercheurs dans tous les domaines participerait puis inviter la Ligue Islamique Mondiale à former une équipede spécialistes chargés de coopérer en cela avec les universités et les institutions spécialisées.

·         Rassembler les énergies afin de faire connaitre la culture islamique et de la défendre; encourager les initiatives individuelles et collectives visant à améliorer le contenu culturel islamique sur internet.

 

Deuxièmement:Les moyens de relever les défis de la culture islamique.

  Les participants au congrès appelèrent ensuite les différents organismes et institutions islamiques concernés à relever les défis auxquels fait face la culture islamique, et ce, par tous les moyens possiblesdontles suivants en particulier:

 

1.      Tenter de prévoir les évènements à venir en étudiantla réalité actuelle des musulmans dans les domaines de la pensée, ducomportement et des mouvements civilisationnels puisdiagnostiquer leurs différents maux et malaises tout en mettant en évidence leurs points faibles et les moyens de les corriger selon la méthodologie islamique. Ceci, de manière à ce que la communauté musulmane se renforce, soit capable de relever ses défis et d'influer sur les évènements actuels.

 

2.      Coopérer et coordonner les efforts entre les différentes institutionsqui œuvrent au perfectionnement et à la propagation de la culture islamique ainsi qu'au renforcement de l'attention que lui portent ses spécialistes; étudier les sujets capitaux relatifs à notre époque et profiter des aspects de la globalisation qui ne s'opposent pas aux règles de l'Islam.

 

3.      Elaborer des plans capables de garantir l'intégrité intellectuelle de la communauté; relever les défis à l'aide de moyens innovants s'appuyant sur les principes de base de la culture islamique; moderniser le discours islamique afin qu'il soit en mesure de protéger l'identité et l'essence civilisationnelle de la communauté contre les effets de l'ouverture à un monde qui grouille d'idéologies et de cultures différentes.

 

4.      Établir des partenariats avec les différentes institutions et centres médiatiques dans le monde qui soutiennent les causes islamiques et élaborer des plans de coopération avec eux en vue d'affronter les tendances mondialistes à nature dominatrice.

 

5.      Mettre les jeunes en garde contre les médias néfastes; améliorer la forme et le fond de nos capacités médiatiques; participer de façon lucide et sur des bases humaines et morales à ce que nos médias soient fidèles à la vérité, œuvrent à la concrétisation des intérêts de la communauté musulmane et améliorent son apport civilisationnel afin de renforcer les valeurs spirituelles, humaines et morales ainsi que la culture de la coexistence pacifique.

 Les participants au congrès appelèrentensuite l'ensemble des pays musulmans à répondreauxrequêtes suivantes:

 

a.       Soutenir les organismes culturels de par le monde afin de détecter les campagnes hostiles à l'Islam, d'en comprendre les motifs, d'élaborer des stratégies appropriées pour les affronter et de restaurer l'image de l'Islam et des musulmans afin que l'humanité prenne connaissance de ses noblesprincipes. De même, il est impératif de s'opposer aux campagnes islamophobes qui tentent de ternir l'image de l'Islam et des musulmans.

 

b.      Rechercher les moyens pouvant conduire à la réalisation d'une renaissance islamique globale qui viserait à faire sortir la communauté musulmane du sous-développement et de l'état de faiblesse dans lequel elle se trouve. Ceci, à travers le renforcement de l'éducation, de l'enseignement de la culture, de la production économique, de la lutte contre l'ignorance et l'analphabétisme et de l'établissement d'un lien entre les sciences religieuses et les sciences exactes dans la voie du développement et de l'instruction de la société.

 c.       Encourager les musulmans à faire une utilisation judicieuse et méthodologique des différentes technologies de communication, à les rendre plus effectivesvia un contenu culturel profond visant à concrétiser les intérêts de la communauté musulmane, à faire face aux vagues d'invasion culturelle et à protéger la jeunesse contre les fléaux du laxisme et de l'extrémisme.

 

Troisièmement: La culture islamique et la renaissance islamique globale.

  Les participants au congrès appelèrent également les universités et organisations culturelles dans le monde musulman à prendre en considération les points suivants:

 

·         Renforcer les notions relatives à l'unité, et ce, en restant attaché aux fondements immuables et globaux de l'Islam; coopérer afin d'éradiquer les causes de division et de discorde entre les musulmans qu'ont attisé le sectarisme, le fanatisme et le nationalisme, qui affaiblissent l'unité culturelle des musulmans et dispersent leur conceptions. ALLAH Tout-Puissant dit:

 "Et cramponnez-vous tous ensemble au câble d'ALLAH et ne soyez pas divisés; et rappelez-vous le bienfait d'ALLAH sur vous : lorsque vous étiez ennemis, c'est Lui qui réconcilia vos cœurs. Puis, pas Son bienfait, vous êtes devenus frères. Et alors que vous étiez au bord d'un abîme de Feu, c'est Lui qui vous en a sauvés. Ainsi, ALLAH vous montre Ses signes afin que vous soyez bien guidés."

(Sourate Al 'Imrane, Verset 103)

 ·         Adopter, d'une commune entente, un projet culturel visant à propager la culture de la modération et d'extirper les jeunes de la communauté des gouffres culturels que représente le sectarisme, le terrorisme, le fanatisme et l'extrémisme.Comme il est impératif de les mettre en garde contre la mentalité sectaire qui fût à la source de la division des musulmans, de l'affaiblissement de leurs efforts et de l'enracinement de l'individualisme dans leurs rangs. ALLAH Le Très-Haut dit dans Son Livre Saint:

 "…et ne soyez pas parmi les polythéistes, parmi ceux qui ont divisé leur religion et sont devenus des sectes, chaque parti exultant de ce qu'il détenait."

(Sourate des Romains, Versets 31-32)

 

·         Souligner l'importance d'attacher les jeunes générations à l'aspect religieux de la culture islamique ainsiqu'aux grands savants afin de les protéger de l'égarement, de l'extrémisme et du laxisme.

 

·         Renforcer la collaboration entre les différentes institutions qui œuvrent pour la renaissance de la communauté musulmane; renforcer la coopération en ce qui concerne les programmes culturels; parrainer les différents concours et prix étant de nature à stimuler la production culturelle et à participer à l'édification d'un développement durable dans les pays musulmans.

·         Créer des chaires scientifiques afin de propager la culture islamique, de montrer le vrai visage de sa civilisation et de ses réalisations dans tous les domaines et présenter ce dont l'Islam regorge comme lois aptes à soulager l'humanité des différents maux dont elle souffre.

·         Inciter les cerveaux musulmans émigrés à propager la culture islamique et à participer à l'action de développement en terres d'Islam.

  Lesmembres du congrès conclurent enfin en sollicitant de la Ligue Islamique Mondiale l'organisation d'un congrès international aussi tôt que possible afin de traiter des questions relatives à la lutte contre le terrorisme ainsiqu'à l'importance de la mise en valeur du devoir des savants, des intellectuels et de toute personne suffisamment qualifiée quant à la présentation de l'Islam authentique et la mise en garde contre le danger que représente le fait de s'écarter de la modération puis des'engager dans l'extrémisme ou de se laisser aller au laxisme.

 Au terme du congrès, les participants exprimèrent leur reconnaissance et leur gratitude au Serviteur des Deux Saintes Mosquées le Roi Abdoullah ibn AbdoulAziz Al Saoud, à son loyal Prince Héritier son Altesse Royale le Prince Salman ibn AbdoulAziz Al Saoud, au Second Prince Héritier son Altesse Royale le Prince Moqrin ibn AbdoulAziz Al Saoud, et ce, pour les efforts qu'ils ne cessent de fournir afin de promouvoir la culture islamique. Ceci, au même titre que les services que le Royaume fournit aux pèlerins, les actions qu'il prit en vue de l'extension des Deux Saintes Mosquées et des sites du Pèlerinage en plus du soutien qu'il apporte à la Ligue Islamique Mondiale afin de l'aider à atteindre  ses objectifs et à mettre en place ses différents programmes.

 Ils remercièrent également son Altesse Royale le Prince Mich'al ibn Abdoullah ibn AbdoulAziz Al Saoud, le Gouverneur de la province de Makkah pour l'attention qu'il porte à la Ligue ainsi qu'à ses occasions et invités.

 Comme ils remercièrent le Noble Cheikh AbdoulAziz ibn Abdoullah Al Cheikh, Grand Moufti du Royaume d'Arabie Saoudite et Président du Haut Conseil de la Ligue pour les efforts qu'il fournit afin que celle-ci atteigne les objectifs qu'elle s'est fixé.

 Ils firentégalement part de leur haute considération pour les efforts de la Ligue sous la supervision et le suivi de son Secrétaire Général, son Excellence le Docteur Abdoullah ibn AbdoulMohsin At-Turky ainsi que l'attention qu'elle porte aux causes islamiques. Les participants appelèrent enfin à accorder une plus grande attention à la culture islamique et à organiser des colloques et rencontres consacrées au dialogue autour de ses différents thèmes dans le monde musulman et les pays où résident les minorités musulmanes.

 Et qu'ALLAH prie, salue et bénisse notre Prophète Mohammad, sa famille et tous ses compagnons.

  Makkah  le 6/12/1435   (30/9/2014)

English

العربية

la Ligue Islamique Mondiale Nouvelles

Les conseils de la Ligue et ses organismes affiliés