Dr. Naji Allouche Président du Centre libanais international d'études et de recherches -Liban

Cheikh Naji Allouche devant 1200 personnalités islamiques de 127 pays lors du congrès de la Ligue Islamique Mondiale :”L’unité islamique, le danger de la classification et de l’exclusion” sous l’égide du Serviteur des Deux Mosquées au Haram à la Mecque.

- La coexistence ne nécessite pas de conformité dans la religion tout comme pour les autres affiliations, et ceux qui vivent en coexistant reconnaissent mutuellement le droit de chacun sans pour autant fusionner. 

- Le respect de la liberté et de la pratique des convictions religieuses dans un cadre constitutionnel qui  reconnait mutuellement les différentes communautés. 

- Les savants  doivent consolider les concepts de coexistence et expliquer  son importance entre toutes les communautés. 

- Nous appelons à l'instauration de la coexistence jusqu’à ce qu'elle fasse partie de la culture générale et devienne un comportement à part entière parmi les gens et non pas seulement des slogans vides.

- La vie avec les adeptes des autres religions et courants de pensée doit être accompagnée de paix, d'harmonie et d'amour.
- Nombreux sont les dénominateurs communs entre les adeptes  des écoles de jurisprudence islamiques, tels que la foi en Allah et en la prophétie, le fait que notre noble messager soit le sceau des prophète, ainsi que le respect des califes et des compagnons du Prophète (paix sur lui).